Photo noir et blanc de Laura Calmore assise en train de taper sur un ordinateur

Laura Calmore of France Digitale : “#JouerCollectif . That’s our DNA….”

September 15, 2015, France Digitale opens up the Carreau du Temple in Paris, starting from 13h, for the third France Digitale Day, a meeting that became a must for all players in the digital ecosystem. More than 2,000 people are expected. A day that promises to be rich in debates, experiences and meetings with entrepreneurs, investors, large groups and without forgetting the politicians. To talk a little bit more about this event, we met Laura Calmore, marketing and event manager at France Digitale. 


LAST MINUTE, you want take part to the France Digitale Day! With SaaS Invaders you can get your ticket!! Have a look at the end of this article to find out more!


Saas Invaders : Could you remind us in few words what is France Digitale?

Laura Calmore : An association that brings together the champions of digital entrepreneurship: start-ups with strong growth plans and potential investors (venture capitalists and business angels).

Tell us the “pitch” of France Digitale Day 2015!

I can only quote Olivier & Marie (NDLD : Olivier Mathiot et Marie Ekeland) on this, what else can I pitch besides : “In its third year, France Digitale set its sights even higher for digital progress, startups and attracting talent and business to our nation.”Battle for Greatness” will be a major event carved into stone because on September 15, we all come together (entrepreneurs, investors and thinkers of our time) to collectively write the real political program for France’s digital glory.

We are inviting ourselves to the table and into the political agenda of the 2017 political candidates, just like we did at the time of the pigeons (#geonpi). For those currently in office, they’re starting their great sprint for the last 18 months of their term;and for everyone else, this is their moment to debate big ideas that will shape the future and leave small political squabbles behind.”

Photo en couleur de la team de France Digitale

The France Digitale team

Which elements will allow you to say that this edition is a success?

Our ambition and the members & partners that support us. This year we’re taking it to the next level. We’re taking an action France needs to get out of the economic crisis and renew it’s digital and entrepreneurial zest. The stakes at play are employment, growth, and international influence of our businesses. Together let’s make a universal, neutral, and pragmatic case for digital. FD Day “Battle For Greatness” will be the first political meeting of our new generation, yesterday’s Pigeons are becoming proactive drivers of change today.

France Digitale just celebrated its 3 years, what do you keep in mind from these few years?

#JouerCollectif . That’s our DNA and one of our values.

Olivier Mathiot, co-president of France Digitale says that France has many strengths but also some weaknesses on the global digital market, can you give us more details?

The rendez-vous was set for Sept the 15th, meet us there and you’ll have your answer 🙂

Otherwise, what are your three favorite apps?


Photo credits: François Tancré 

Win your ticket to the France Digitale Day!

Want to take your chance, nothing easier. You just have to share this article via twitter or RT with #InvadersFDDay.
A random drawing will be held on July 30! The entrance value to this event is €450.

And if you are not the lucky winner, you can get 20% off to the entry price through the promo code: saasinvadersfdday3. Register here

Brief recap:

  • The France Digitale members receive a ticket for free and 50% off on the second for the FDDay.
  • The startups of the Business Innovation Center (Montpellier) can join for free France Digitale.

Follow France Digitale on social networks! : 

photo couleur d'un ordinateur sur les genoux d'une personne

Private sales #3

Private Sales # 3 on the SaaS Invaders website. Are you ready to start a new week and discover the most innovative apps of SaaS market ? We remind you that once you join the community, you can test for free the applications and also benefit from an advantageous offers ! So, drum roll …. this week, we invite you to discover Foundersuite, Mailjet, Mix Max and Sniply !

Private Sales from 20 July to 2 August 2015, little overview of the 4 solutions :

Foundersuite, tools to get startup sh*t done !

Logo couleur orange et noir de FoundersuiteFoundersuite is a set of software tools and templates for entrepreneurs. Foundersuite helps you ideate, fundraise, manage PR, track competitors, and update investors. Foundersuite also contains 80+ templates and spreadsheets.

Mailjet All-in-one email delivery engine

Logo couleur orange et noir de MailjetBetter sending, better insights for marketers and developers. With 22% of opt-in email landing in the spam folder (source: ReturnPath), Mailjet know delivering emails into the inbox can be a challenge. Mailjet’s first class deliverability experts and technology help guide your email to its destination. Create beautiful emails in a
matter of minutes !

MixMax, the best gmail add-on to boost your productivity

Logo couleur violet et blanc de MixmaxMixMax is the ultimate email productivity suite that lets you do everything you do on the web directly in email. Know exactly who opens your email and when. Schedule meetings in one email instead of ten. Create the perfect email with one-click templates. Schedule emails to be sent later and more…

 

Sniply, share content. drive traffic. Attach a call-to-action to every link you shareLogo noir de Sniply

Sniply is the only way to drive conversion through the content you share on social media. Boost website traffic, increase social media ROI, get signups and subscribers, leverage viral content.

Please note that who says private sales, mean limited period and limited quantity! So, see you soon on SaaS Invaders. Remember that you still have a few days to enjoy the private sales #2 which offer discount up to 50% on Unitag, Sellsy, Cake HR, Briefmetrics.


You want to follow our invasion, it happens there …

image couleur d'un clavier d'ordinateur en gros plan

Ventes privées #2

Le lundi c’est permis ! Ventes privées #2 sur le site de SaaS Invaders. Quatre nouveaux outils à essayer, tester gratuitement et à adopter à une offre avantageuse pour notre communauté : Sellsy, Briefmetrics, Unitag et CakeHR. Ah oui, pour ceux et celles qui se posent la question, “mais comment intégrer la communauté SaaS Invaders ?”, c’est simple il vous suffit de vous inscrire ! Vous bénéficierez de tarifs préférentiels et en souscrivant à notre newsletter, vous recevrez en avance la présentation des futures ventes privées. 

Ventes privées du 6 juillet au 20 juillet 2015, petit tour d’horizon sur les quatre solutions : 

  • Le logo blanc et bleu de SellsySellsy est un tout en main, simple à utiliser et mobile.  La startup développe une solution de performance en ligne à destination des entreprises. Elle propose une liste d’outils accessibles partout  pour aider les entreprises à gérer leur activité, booster leurs ventes et fidéliser leurs clients : logiciel CRM, facturation, achats, stocks, support de service après-vente, marketing, caisse connectée et des plateformes e-commerce.

 

  • Logo en couleur de BriefmetricsBriefmetrics se donne pour mission de vous faciliter le travail d’analyse de votre site internet. Google Analytics est un vrai casse-tête pour vous, alors testez Briefmetrics ! Vous gagnerez du temps puisque vous recevrez directement par mail des reporting Google Analytics de votre site.

 

  • Logo couleur de UnitagUnitag vous offre la possibilité de donner une dimension digitale à tous vos supports. La startup vous conseille en effet, sur le tag le plus efficace (QR Code, NFC, reconnaissance d’image…) et vous permet de découvrir un nouveau mode d’interaction avec vos utilisateurs.

 

  • Logo couleur de CakeHRCakeHR est un outil pour simplifier et manager la gestion des ressources humaines (gestion du temps, collaboration, reporting, vision sur les tâches de chacun, planification et agenda).

 

Les ventes privées se déroulent pendant une période limitée avec une quantité limitée ! A très vite donc sur SaaS Invaders. Sans oublier qu’il vous reste plus que quelques jours pour profiter des ventes privées #1 qui vous proposent des réduction allant jusqu’à 60% sur Tilkee, Aircall, My Poseo, Email Hunter.


Vous voulez suivre notre invasion, ça se passe là… 

Portrait couleur d'Elie Sloim

Elie Sloïm : “La qualité du web se dégrade, il est temps d’agir et d’améliorer les sites”

Le 20 mai dernier à Montpellier, j’ai participé à une conférence animée par le Président de Temesis, Elie Sloïm, sur la qualité web. Le thème pouvait prêter à sourire. Depuis le temps qu’Internet existe, on pouvait croire que l’expérience utilisateur était au centre des créations de sites Internet. Malheureusement, Elie Sloïm nous a démontré qu’il restait encore du boulot à faire… Je suis allée à sa rencontre pour aborder les contours de la qualité web et en savoir plus sur l’écosystème Opquast.

Quelques mots pour vous présenter ?

Je suis Président de Temesis, société spécialisée sur la qualité et l’accessibilité des sites Internet. Je suis également fondateur dOpquast (Open Quality Standards), un projet dédié à l’amélioration de la qualité des sites. Je suis consultant, formateur, auteur et conférencier.

Comment définissez-vous la qualité web ?

La qualité web est l’aptitude d’un service en ligne (site web, applications) à satisfaire les besoins implicites et explicites des utilisateurs. En 2001, j’ai produit un modèle qui regroupe les différentes exigences des utilisateurs de services en ligne. Ce modèle est appelé VPTCS pour Visibilité, Perception, Technique Contenu et Services. Il couvre toute l’expérience des utilisateurs.

En pratique, le fait de travailler sur ce sujet conduit à créer et à utiliser des check-lists, des indicateurs, des outils d’évaluation et de pilotage et de manière générale des méthodes permettant d’améliorer la qualité des sites web.

Vous dites que la qualité web est un facteur clé de succès, avez-vous des exemples précis pour l’illustrer ?

La qualité web est une approche transversale. Le modèle VPTCS dont je parlais plus haut permet de comprendre les différents aspects mobilisés, comme l’amélioration du référencement, de l’ergonomie, de la performance, de la confiance, de la qualité de la relation client. Il existe de multiples études montrant l’intérêt de chacun de ses aspects sur le succès d’un site. Le fait de se pencher de manière transversale sur tous ces aspects à la fois, et de veiller à tous les consolider ne peut que confirmer l’intérêt de la démarche comme facteur clef de succès.

Lors de votre présentation, vous avez notamment insisté sur la qualité du web doit être l’affaire de tous, est-ce que ça veut dire que déployer des bonnes pratiques impacte forcément l’organisation de travail ?

Dans un premier temps, il n’est pas forcément nécessaire de remettre en cause l’organisation du travail dans les agences. La mise en place de check-lists de bonnes pratiques n’a finalement que peu d’impact sur l’organisation. Cela étant dit, tôt ou tard, l’approche qualité web finit par avoir une influence sur l’organisation. Les cahiers des charges et phases de conception commencent à être de plus en plus solides, des personnes commencent à être chargées de ce sujet dans les agences et chez les annonceurs, bref, les activités web s’industrialisent et c’est plutôt une bonne nouvelle.

Expliquez-nous l’écosystème opquast ?

Opquast, c’est d’abord et avant tout des check-lists, c’est-à-dire des listes de bonnes pratiques qui deviennent de vrais référentiels qualité lorsqu’elles sont documentées. Ces check-lists sont disponibles en ligne et en ce qui concerne la principale check-list qualité web, sous forme de livre.

Opquast c’est aussi un réseau de partenaires et d’écoles qui appliquent et déploient la qualité web au quotidien.

Pour finir, c’est un certificat de compétences qui vérifie que les professionnels du web connaissent les bonnes pratiques, le vocabulaire du web et les risques associés à chacune de nos règles. Nous l’avons lancé à la fin de 2014, et nous sommes en train de massivement le déployer dans les écoles et agences partenaires et auprès des professionnels du web.

Quelles sont les démarches à effectuer pour devenir partenaire du réseau Opquast ?

Nous demandons à chaque partenaire de former un responsable qualité web qui répond de la qualité web devant les clients et salariés des agences. Les agences adhérent ensuite au réseau et payent une cotisation qui leur donne accès à de nombreux services et au droit d’utilisation de la marque Opquast partners. Nous mettons notamment à leur disposition des outils de pilotage qualité et de training en ligne. Nous leur fournissons des tarifs préférentiels sur le certificat.

Vous développez aussi des partenariats avec des écoles qui font passer à leurs élèves la certification opquast, comment votre démarche est-elle accueillie ?

Nous avons actuellement 12 écoles partenaires, je crois pouvoir dire que la démarche est extrêmement bien accueillie. Les écoles ont besoin d’outils de ce type, leur permettant de renforcer et de prouver la qualité de leurs cursus et la compétence de leurs étudiants.

Pour conclure, est-ce qu’on peut dire qu’il y a encore du travail dans la qualité web ?

Depuis 15 ans, lorsque je dis que je travaille sur l’amélioration de la qualité du web, la réponse quasi invariable est « Y’a du boulot ». La logique voudrait que la qualité se soit considérablement améliorée, mais de moins de vue, c’est le contraire. La qualité du web se dégrade, il est temps d’agir et d’améliorer les sites.


Pour aller plus loin : 

  • Le site Internet de Temesis
  • Pour tout savoir de Opquast
  • Les check-lists des professionnels du web
  • Vous pouvez acheter “Qualité Web – le livre” dans lequel vous retrouvez entre autres, 217 bonnes pratiques qualité (référencement, accessibilité, performance, ergonomie…) commentées et expliquées aussi bien du point de vue de leur objectif, moyens de mise en œuvre et de leur vérification

Suivre Temesis sur les réseaux sociaux :

Crédit photo : Christophe Goussard – VU